Calendula

Description :

Le souci est une plante de la famille des astéracées, c’est donc une cousine de la laitue, de la marguerite ou du chardon.
Elle porte bien mal son nom de “souci” : elle a des couleurs très gaies, oranges, jaune ou rosé, et sa culture est sans difficultés. De plus elle contient une substance qui éloigne les insectes. Son nom est donc un raccourci de “la plante qui éloigne les “soucis” : ceux du du potager d’une part, mais elle soulage aussi les petits problèmes de santé.

Étymologie :

Les fleurs ont la particularité de se fermer la nuit et de se rouvrir dès que le soleil est suffisamment haut dans le ciel. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son nom de souci, qui vient du latin solsequia (= qui suit le soleil). Son nom latin paraît lui lié aux calendes (premier jour du mois chez les Romains), peut-être pour souligner le fait qu’il fleurit toute l’année.

Usages traditionnels :

En usage externe, le souci est antiseptique, cicatrisant et vulnéraire en cas d’abcès, de brûlure, de coupure, de gerçure, également émollient de furoncle. En résumé : pour tout les problèmes cutanées bénins. Depuis peu, il est déconseillé de le prendre en usage interne malgré ces propriétés avérées, mais il est difficile de reconnaître les véritables raisons des réglementations européennes.
C’est aussi une plante tinctoriale pour l’utilisation domestique, qui fournit une couleur jaune crème obtenue par décoction des fleurs.
Elle peut également fournir un colorant alimentaire, notamment pour foncer le beurre. On l’a parfois utilisée pour falsifier le safran.

Plus d’info : https://fr.wikipedia.org/wiki/Souci_officinal