Pin sylvestre

Description :

Avec son parfum frais de forêt et de sève de pin, cette huile essentielle est utilisée en pneumologie, rhumatologie, neurologie et dermatologie.

Elle était connue de longue date par nos grands-mères des climats nordiques qui, déjà à l’époque, bénéficiaient de l’action apaisante sur les muqueuses des bronches par inhalation.

Précautions :

Ne pas utiliser à l’état pur. Tenir hors de portée des enfants.
Ne pas appliquer sur une plaie ouverte, ni ingérer : risques de brûlures cutanées à l’état pur, dues aux huiles essentielles (HE ou hydrolat).

Ne pas dépasser la dose conseillée. Ne pas consommer en excès. Sauf avis autorisé, ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement et chez l’enfant de moins de 3 ans.

Utilisation externe possible en dilution dans une huile végétale de sésame, de noisette…

Conserver à l’abri de toute source de chaleur et de la lumière.

Utilisation :

Pour énergie et tonicité.

  • Bronchites, catarrhes, sinusites, toux, laryngites
  • Sciatique, lumbago, arthrites, crampes, rhumatismes
  • Hypotension
  • Asthénie profonde, “coup de pompe”
  • Peaux ternes, psoriasis, eczémas, transpiration excessive
  • Congestion du petit bassin, congestion prostatique
  • Épuisement nerveux, neurasthénie, dépression

Voie interne :

Pour aider dans es cas d’hypotension, les asthénies : 2 gouttes d’huile essentielle de Pin diluée dans du miel, de l’huile d’olive ou sur un sucre de canne, sous la langue, 2 fois par jour.

Voie externe :

3 gouttes d’huile essentielle de Pin mélangée à 10 gouttes d’huile végétale de noisette 3 fois par jour sur la zone corporelle en regard de l’organe-cible à traiter.

Composition :

Hydrolat réalisé à partir de branches de pin sylvestre bourgeonnées, cueilli et distillé en Lozère.